Montréal Plaza - hétéroclisme contrôlé

04.10.2016

 

photo : UrbArt

 

Le Montréal Plaza c’est avant tout un univers particulier issu de l’esprit hyper créatif de Charles-Antoine Crête , chef, propriétaire, ancien chef du Toqué de Normand Laprise.


L’endroit est vaste, clair, rayonnant, l’architecture comme la décoration y est songée et reflète à merveille l’esprit éclectique et pourtant bien « groundé » de Charles-Antoine Crête. Grandes traverses d'acier noirs, cloisonnant l’espace visuel à la Mondriand, de style industriel début 20e, colonnades carrées et moulurées en bois peint de blanc, éclairage diffusé par de grandes surface de plafond en verre dépolis, non direct, tous ces éléments encadrent une variété aérée d’objets et de meubles hétéroclites respectant toutefois une mémoire commune, passéiste, légèrement surannée et chaleureuse.

 

Charles est du genre à n’en faire qu’à sa tête, comme le montrent deux salles qui sont consacrées à l’imagerie de ses parents. Comment ? En y mettant des objets et un agencement de meuble reflétant la personnalité de son père et de sa mère. D’autres crieraient à la perte d’espace qui pourrait être tellement mieux « rentabilisé » par l’ajout que quelques tables supplémentaires et donc plus de clients. Mais non. Charles en a décidé autrement et pour lui, il est important que ces lieux iconiques existent dans son enceinte culinaire qui est aussi, dans un certain sens, son bureau et sa maison. Ça, c’est tout Crête.


​​​​Sa cuisine aussi est à découvrir en tout point. Oui, on peut dire cela de bien des restaurants, mais ne serait-ce que pour cette fameuse soupe froide de tomates et thon... De petits cubes de tomate et de thon rouge cru baignant nonchalamment dans un bouillon totalement transparent, servis sur un lit de glace concassée au fond d’un grand verre bulbeux. La surprise. L’œil nous trompe et suggère un vide et une absence de goût. Mais bien au contraire car le goût ici foisonne de couleurs et de sensations. Comment si peu de choses à première vue peuvent raconter autant de choses au palais ?

 

​​C’est après un parcours non conformiste, après s’être fait renvoyer de l’ITHQ (Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec), après avoir bourlingué dans les cuisines d’Europe et atterrit chez Normand Laprise, que cet électron libre de Charles-Antoine Crête décide d’ouvrir son propre restaurant sur la Plaza St-Hubert, là où vraiment on ne l’y attendait pas.

 

Pour le design d’intérieur, il fait appel à Zébulon Perron, à qui on doit aussi quelques places de renom, tel qu’entre autres le Furco , le Grinder, l’Impasto, la Buvette chez Simone ou le Hachoir.

 

Montréal Plaza

6230, rue Saint- Hubert

montrealplaza.com

 

photo :  index-design

 

Please reload

Please reload

Le festival Artch est de retour! Une belle initiative de Art Souterrain et du Carrefour Jeunesse du centre-ville qui vise à identifier, former et diffuser le travail d'artist...

La Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) apporte un vent d'enthousiasme à cette rentrée culturelle en proposant des concerts et activités de découvertes en mode p...

09/01/2020

9 programmes, 25 performances, 8 pays

Inspiré par le projet INTER_CONNECT présenté en 2017 à Montréal, le réseau international MUTEK a développé une nouvelle initiative hybrid...

Pour relancer l'été et les rues du centre-ville, avec le Quartier Latin, nous vous invitons à découvrir notre nouvelle exposition sur les îlots d'exposition  colorés de la ru...

Pour les uns, la ligne délimite, structure et défini. Pour d’autres, qui savent voir autrement et qui savent changer la perspective, elle devient ligne de fuite, ligne dynami...