Mehdi Bousaidan - le p'tit comique

13.09.2017

photo : UrbArt

 

Comédien, scénariste, humoriste et improvisateur

 

SON UTILISATION DU VÉLO :

 

Mehdi possède un fixie, un vélo à pigon fixe de poursuite. Il fait du vélo son moyen de transport quotidien et principal. C’est sa façon de se garder en forme aussi.

 

SON MODE DE VIE :

 

Le jour, il voit d’autres humoristes. Ils écrivent, font des activités ensemble aussi. Et le soir, il monte sur scène. Ça, c’est la moitié de son année. L’autre moitié, il est en tournage, un rythme de vie complètement différent qui le fait lever à l’aube (alors qu’il se couche à l’aube le reste de l’année).

 

MEHDI ET MONTRÉAL :

 

Montréal est une source d’inspiration inépuisable pour lui. C’est en partie pourquoi il aime habiter son quartier Hochelaga-Maisonneuve : « C’est constant comme source d’inspiration, c’est ma méthode d’écriture préférée, je me promène, j’observe, pis je juge le monde! C’est vraiment vivant. »

 

Il aime le Plateau Mont-Royal, a grandi à Villeray. Il aime ce quartier pour ces gens, l’esprit de communauté/de famille qui y règnent, les parcs et les commerces.

 

SI UN AMI D'AILLEURS DEBARQUE À MONTRÉAL POUR UN WEEKEND :

 

Il l’emmène : chez Seoul Chako, un BBQ coréen pour souper, ensuite, un verre au Big in Japan, son bar favori, ou encore au Jockey dans Rosemont (soirées d’humour et cocktails). Ils iraient probablement aussi jouer au Go-Kart dans Hochelaga.

 

À DÉCOUVRIR SELON MEHDI :

 

Il a récemment rencontré Jean-Carl Boucher, talent qu’il aime beaucoup, Charles Deschamps qui a parti Le Bordel, les gars de Poche et Fils. Aime beaucoup iBike. Il a la piqûre du fixed gear.

 

Le repère d’écriture pour les humoristes: Kahwa Café


SA VISION DE MONTRÉAL :

 

« Tu peux tout faire à Montréal, Montréal est reconnu pour son amalgame de choses… Une journée typique à Montréal, tu déjeunes en mangeant de la bouffe l’espagnol, tu vas magasiner dans un magasin vietnamien… aucun quartier se ressemble, t’as jamais l’impression d’être dans une ville complètement homogène… On n’a pas le temps de s’emmerder… »

 

 

photo : UrbArt 

 

Please reload