• par Alec Stephani

Prends ça Slow!

​Le mouvement Slow se répand dans plusieurs sphères de notre société. C’est quoi le Slow? C’est simplement prendre le temps de vivre. Pas compliqué, non ? Dit comme cela c’est facile. On fait : Wow stop ! On se calme !

Bon, ok, c’est des fois un peu plus compliqué que cela. Ça ne se fait pas d’un coup. C’est une attitude, une philosophie, un rythme à intégrer dans sa vie.

Le mouvement « Slow » s’est fait connaître du grand public par le « Slow Food », cette attitude de prendre du plaisir à cuisiner, à découvrir, à choisir ses ingrédients, à faire en sorte que le moment présent devienne le plus important, se rendre compte que c’est au présent que se vivent les expériences les plus enrichissantes. Évidemment, le plaisir de savourer le repas créé est également un autre moment important. Mais on oublie que le processus est aussi agréable. Nous sommes trop pressés d’arriver au résultat.

C’est la même chose avec le « Slow Architecture » qui propose de repenser la conception, l’élaboration et la construction en fonction de ce qui se passe durant tout le processus. C'est aussi de repenser le choix des matériaux, des diférents systèmes vitaux du bâtiments, des choix énergétiques, etc.

Le « Slow Bike » est la façon de repenser ses déplacements non plus en focalisant uniquement sur le point B, mais en vivant tout ce qui se passe durant le trajet. C’est en cela qu’on découvre ou redécouvre son environnement, son quartier, sa ville.

…Et c’est le propos d’UrbArt !

Enregistrer