Philippe Dubuc - l'homme au vélo noir

06.07.2018

Philippe Dubuc est l'un de nos designers vedettes à Montréal. Depuis ses débuts en 93, il ne cesse de surprendre par son style, sa signature. C'est l'épure, la ligne, la simplicité aux subtils détails, les matériaux innovants qui font de ses collections des créations si uniques et reconnaissables.

 

«Je suis sans cesse en évolution avec le modernisme et les contrastes urbains » dit-il. Nous étions curieux d'avoir sa propre vision du vélo urbain.

Q : En tant que designer de mode, comment percevez-vous la tendance urbaine du vélo?

R : Depuis mon arrivée à Montréal, en 1984, c'est une tendance que je maintiens, c'est la liberté du mouvement, l'autonomie, la rapidité et la spontanéité que cela évoque.

Q : Pour vous, qu'est-ce qu'un vélo urbain?

R : C'est un objet devenu hybride, comme mes collections peuvent l'être, le vélo de route intégré au vélo de montagne, les voitures aussi sont devenues un mélange de camion-auto, comme un complet pour homme avec des détails sports actifs, mon vêtement est devenu hybride pour le travail et les soirées.

Q : Du fait que le vélo devient une partie inhérente du milieu urbain, voire même dans certaines villes, il est carrément un facteur culturel, sans pour autant faire des vêtements cyclistes, vous verriez-vous créer une ligne de vêtements influencée par cette culture?

R : Oui, je suis un sportif et mon vélo est mon meilleur ami... J'aime l'idée d'incorporer des éléments sport actifs dans un complet impeccable, j'aime l'idée du vélo en habit, c'est très "City"... et chic.

Q : Vous devez connaître le blogue Sartorialist, où le simple badaud devient un magnifique modèle sous l'oeil scruteur et découvreur de Scott Schuman. Scott a fait une très intéressante série sur le vélo urbain. Verriez-vous vos créations présentées de cette façon, avec des vélos, en pleine ville?

R : J'ai déjà exploité une pub d'un homme en vélo en plein hiver.

 

Site : Philippe Dubuc

Photo: Yannick Khong pour OSA Images

Please reload