• UrbArt

Abeille Gélinas - la DJ Mom


photo : UrbArt

​​DJ, chroniqueuse, blogueuse

Abeille a longtemps eu l’habitude de vivre la nuit avec sa carrière de DJ, mais vit maintenant sur un horaire complètement différent depuis qu’elle est maman. Son été, elle le passe avec son garçon, entre les parcs, les cafés, entourée de sa maman, son chum et sa belle-maman.

​​SON UTILISATION DU VÉLO :

Elle est souvent sur son vélo, mais pour le plaisir. Pour se sentir comme une petite fille, les cheveux dans le vent… C’est un feeling de liberté qu’elle adore. Elle se déplace dans le Mile-End à vélo, jusque chez sa mère sur le Plateau aussi. «Il est cute mon vélo!» Ça, et le vélo lui permet d’être téméraire un peu… De partir à l’aventure et d’emprunter les ruelles trop petites pour les voitures et trop inquiétantes pour les piétons.

UN DIMANCHE AVEC ABEILLE :

Un café au Club Social, un brunch au B&M, un pique-nique dans le Parc Outremont, du shopping chez Mimi et Coco, l’apéro sur la terrasse des Enfants Terribles ou à la Buvette chez Simone et en soirée, un verre à la Maison Sociale (son chum y est partenaire).

La bijouterie Épure sur Fairmount. Un classique local : la crème glacée Kem CoBa.

SON AMOUR POUR MONTRÉAL :

« C’est une ville saine. On est fier d’être d’ici les Montréalais. Musicalement, je trouve qu’il y a du monde vraiment talentueux, y’a plein de festivals tout le temps, ça veut dire qu’on a des choses à promouvoir. Je suis végétarienne mais je suis une foodie aussi, on cuisine beaucoup à la maison… Mais on a tellement de bons restos aussi. Le Bottega c’est mon resto romantique avec mon chum, mais tsé j’aime aussi beaucoup les endroits comme le Crudessence. À Montréal tout est possible. C’est tellement petit, tout le monde se connaît et c’est ça qui est le fun! Y’a toujours quelqu’un qui connaît quelqu’un pour t’aider à réaliser ton rêve. Je ne suis pas très fonceuse dans la vie, je suis assez zen et chill, mais habiter à Los Angeles m’a appris à défoncer des portes et ça me sert ici maintenant.»

Pour Abeille, Montréal, c’est aussi la famille. Sa maman a eu plusieurs maisons sur le plateau et est très urbaine, heureuse dans le trafic.