• par Stéphanie Culakowa

Techno//Mysticism


Eastern Bloc annonce l’exposition Techno//Mysticism qui se tiendra du 22 janvier au 26 février 2022.

Cette exposition marquera l'ouverture officielle de la nouvelle galerie d'Eastern Bloc dans le secteur Chabanel du quartier District Central.


À l'avant-garde de la scène artistique expérimentale au Québec depuis 2007, Eastern Bloc présente Techno//Mysticism : une exposition qui présente les réflexions de quatre artistes émergent·e·s sur la quête de sens et son intrication avec les nouvelles technologies. L'exposition encourage la contemplation des recherches mystiques et spirituelles contemporaines, ainsi que l'impermanence et la fragilité de l'existence humaine.

L'exposition sera ouverte aux visiteur·euse·s du 22 janvier au 26 février, de 12h00 à 17h00, du mercredi au samedi. Des protocoles COVID-19 seront mis en place dans notre galerie afin d'assurer la sécurité des visiteur·euse·s de l’exposition et de notre personnel.

Cependant, en raison des mesures de santé publique renforcées en réponse au variant du COVID-19, Omicron, le vernissage de Techno//Mysticism prévu pour le 22 janvier est officiellement annulé. En revanche, si la situation sanitaire s'améliore, Eastern Bloc invite le public à célébrer l’ouverture de ses nouveaux espaces lors d'un finissage, prévu pour la fin du mois de février.


COMMENTAIRES DE LA DIRECTION GÉNÉRAL ET ARTISTIQUE

"Les deux dernières années ont été particulièrement difficiles. À Eastern Bloc, que ce soit face à la crise de santé publique ou les défis d’aménagement de notre nouvel espace, nous n'aurions pas pu mener nos activités sans le soutien continu et la résilience de notre communauté. Nous tenons à remercier sincèrement les membres d'Eastern Bloc de s'être tenus à nos côtés. Maintenant plus que jamais, Eastern Bloc est prêt à accueillir et à célébrer sa réouverture en bonne compagnie, mais pour le moment, la sécurité est notre priorité. Nous sommes impatients de célébrer cette réussite en personne quand les conditions de santé publique le permettront. Entre-temps, nous vous invitons à apprécier ces œuvres et à découvrir notre nouvel espace de galerie à votre rythme, dans un cadre plus intime."

- Alicia Turgeon et Cían Walsh


À PROPOS DE TECHNO//MYSTICISM

Perte de communauté, sécularisation, marchandisation et datafication sont des balises de notre quotidien. Les chemins traditionnels vers la transcendance, auparavant accessibles au travers les rituels et cérémonies, n’ont plus la même résonance dans notre société contemporaine. En parallèle, de nouvelles technologies bouleversent nos façons de s'organiser, d'agir, de penser et de se divertir. Alors que des récits techno-solutionnistes aux relents toujours plus marqués dominent les médias et la culture de masse, nous sommes confrontés à une question pressante : que faire ensuite?

Nous nous tournons vers la technologie pour nous offrir des solutions variées, mais le plus souvent intangibles. L’aliénation face à notre environnement physique et matériel nous dépossède; elle nous pousse à rechercher de nouvelles sources d’accomplissement dans l’environnement virtuel, où on veut nous faire croire que de nouvelles utopies peuvent être construites à volonté en s'affranchissant des règles et des limites traditionnelles. Les communautés trouvent de nouvelles façons de se connecter en ligne, grâce à l’expansion du Métavers, qui offre de nouveaux moyens de trouver refuge en dehors d’intérêts commerciaux. En parallèle, l’intelligence artificielle ne cesse de bonifier les capacités et possibilités humaines, alors que les technologies immersives telles que la réalité virtuelle et augmentée nous permettent de transcender les limites physiques de notre corps, bien que ce ne soit que temporaire.

Présentant le travail de quatres artistes émergent·e·s, Techno//Mysticism est une réflexion critique de notre avenir technologique collectif évoquant notre quête d’accomplissement et son intrication avec les technologies émergentes. Les œuvres incitent à la réflexion critique et la contemplation des recherches mystiques et spirituelles contemporaines, en explorant également l'impermanence et la fragilité de l'existence humaine. Certaines œuvres explorent le potentiel libérateur des espaces virtuels, tandis que d'autres dévoilent les limites de la technologie afin de répondre aux questions fondamentales concernant la vie et la mort. Au final, il est probable que la technologie ne soit pas en mesure de combler cet état de transcendance que nous recherchons, mais qu’elle ne soit plutôt qu’une réflexion pixelisée dépeignant notre quête de sens, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’environnement numérique.


OEUVRES DE L'EXPOSITION

Artiste : Xuan Ye Oeuvre : ERROAR! #1 (2018)

En 2016, l'un des joueurs de Go les célèbre de Corée du Sud, Lee Sedol, a été défié par un joueur IA, judicieusement nommé AlphaGo. Afin de vaincre l'un des joueurs les plus forts de l'histoire de ce jeu de société stratégique, AlphaGo aurait été alimenté par 1920 CPU et 280 GPU. ERROAR! #1 (2018), faisant partie de la série ERROAR !, simule un espace hybride (augmenté et audiovisuel) qui présente 1920 images de CPU et 280 images de GPU pour matérialiser le degré d'utilisation du matériel informatique d'AlphaGo, ou sa "capacité cérébrale" à l'échelle.


Artiste : Nicolas Lapointe Oeuvre : the scryer (2018) Alors que la vie quotidienne devient de plus en plus informatisée, marchandisée et sécularisée, cette sculpture cinétique examine la relation entre technologie et spiritualité dans un contexte contemporain. S'inspirant du langage visuel de l'exposition muséologique, the scryer présente un technofossile en marbre qui subit une forme d'analyse parascientifique. Faisant référence aux publicités sur internet pour les diseurs de bonne aventure et les clairvoyants, the scryer présente une minuscule inscription gravée au laser sur une plaque de marbre. Un microscope numérique survole lentement le texte, révélant la mystérieuse incantation sur un écran voisin. Combinant le texte de plusieurs annonces Kijiji, celui-ci est syncrétique jusqu'à l'absurde, attirant l'attention sur la façon dont la foi et la spiritualité ont fonctionné comme des marchandises, tant dans le passé que de nos jours.


Artiste : Baron Lanteigne Oeuvre : Nature Morte 7 (2022)


La pièce centrale de cette œuvre combine un écran avec divers composants électroniques visiblement soulignés. La sculpture suspendue tourne le dos au spectateur, afin de mettre en évidence son fonctionnement interne. Les produits électroniques « grand public » dont l'œuvre est composée sont délibérément sortis de leur contexte habituel. Cela permet de révéler leur potentiel, qui est souvent banalisé. Comme d'autres œuvres de Baron Lanteigne, Nature Morte 7 fait appel au contenant autant qu'au contenu ; l'électronique physique est aussi apparente que ce qui est affiché à l'écran. Toutes les deux invitent à la réflexion en liant nos deux réalités vécues, physique et virtuelle. Le réseau modulaire d'électronique que l'on voit à l'arrière de la sculpture crée une lueur qui étend le monde virtuel dans l'écran, à l’aide de la lumière. L'œuvre agrandit et exagère également l'espace que prend une telle technologie, afin de souligner son omniprésence.


Artistes : Marilou Lyonnais A. en collaboration avec Etienne Montenegro Oeuvre : O )))) Ghost echoes ; where pathways meet (2022)

Artéfact énigmatique et révélateur d’une facette de notre condition post-internet, Ghost echoes est une sculpture voire une sépulture sonore; un objet sanctuaire qui s’élève et incite la contemplation et l’observation de notre condition humaine et numérique. L’installation interactive de Marilou Lyonnais A., en collaboration avec Etienne Montenegro, est dotée d’un système de repérage qui commande le volume de sa trame sonore à la sculpture-enceinte (Nela Paki & Marilou Lyonnais A.). Plus un visiteur s’y approche, plus l’intrigue sonore y est pesante. Par son bruit-matière, la stèle devient une expérience physique évoquant les échos d’une solitude virtuelle, d’un larsen médiatique.


COMMENT PARTICIPER

Adresse : 53 rue de Louvain O, Montréal, QC Date d'ouverture de l'exposition : 22 janvier 2022 Date de fermeture de l'exposition : 26 février 2022 Heures d'ouverture : mercredi - samedi, 12h00 - 17h00 Coût : Gratuit Accessibilité : La galerie du rez-de-chaussée est entièrement accessible. Toutefois, nous tenons à signaler que les toilettes du bâtiment ne sont pas accessibles aux fauteuils roulants. Réservation : Eastern Bloc encourage les visiteur·euse·s à réserver leur créneau horaire sur

notre système de réservation en ligne.